Désenclavement du Chablais

Que cache cette 2 x 2 voies annoncée dans le Faucigny ?

– Une voie rapide gratuite reliant deux tronçons existant comme on pourrait le croire ?

– Non, un bout d’autoroute non reliée au réseau autoroutier et qui plus est, sera payante !

Annonce trompeuse par omission prenant les Chablaisiens pour des imbéciles.

Dans le Faucigny du jeudi 31 mai 2018, et dans les autres journaux locaux, on trouve un bel encart publicitaire de l’association « Oui au désenclavement du Chablais » incitant les Chablaisiens à dire tout le bien qu’ils pensent de ce projet lors de l’enquête publique. On peut également voir cette réclame en très gros sur des bâches de camions.

On nous la présente comme une 2 x 2 voies, alors qu’en réalité il s’agira d’une autoroute, de plus payante et limitée à 110 km /h, qui ne présentera donc aucun avantage par rapport à une voie rapide. Bien au contraire, vu que le péage n’incitera pas un transfert de trafic optimum, les bouchons perdureront, notamment sur l’axe Sciez – Douvaine et à Bonne. Non seulement une 2 x 2 voies est gratuite, mais encore son emprise est moins grande que celle d’une autoroute, surtout qu’elle n’a besoin ni de gare de péage, ni d’aire de service, voraces en terrains, et qu’elle est également limitée à 110 km /h. Or cette 2 x 2 voies, cohérente, annoncée par l’association n’est pas l’enjeu de l’enquête publique actuelle.

A voir cette incitation trompeuse, on ne peut qu’abonder dans le sens de 100% Savoie par les paroles de Daniel Magnin, maire de Maxilly, relatées dans ce même Faucigny : si ce projet de bout d’autoroute payante, qui ne fait que rejoindre deux voies rapides sans être directement raccordé à l’autoroute Blanche était aussi évident, il n’y aurait aucunement besoin de matraquer les Chablaisens avec des tous-ménages fort coûteux équivalant à 20 pages A4 couleurs, ni de dépenser des fortunes en encarts publicitaires volontairement ambigus pour défendre ce projet ! On peut donc penser que les promoteurs eux-mêmes se rendent compte de la bancalité de leur projet, dont l’impact écologique a, en plus, été bâclé, selon l’Autorité environnementale qui n’y va pas par quatre chemins : « En l’état du dossier, des insuffisances sur l’évaluation des impacts et sur les mesures de compensation à la destruction d’habitats naturels constituent une faiblesse majeure dans la démonstration de l’utilité publique du projet. » (janvier 2018). Il y a donc d’autres enjeux derrière ce projet, notamment financiers pour la gestion du péage avec une garantie de déficit du département, prise sur nos impôts au profit de la future entreprise privée qui gérera ce bout d’autoroute, et cela selon la bonne règle de la privatisation des bénéfices et de la socialisation des pertes, ici sur le dos des Savoyards.

Les Chablaisiens n’ont pas besoin de ces magouilles, par contre ils ont urgemment besoin d’une voie rapide, une 2 x 2 voies gratuite, aussi rapide que l’autoroute proposée, donc plus efficace et moins gourmande en terrain. On est loin ici de la 2 x 2 voies des réclames trompeuses de l’association pour le désenclavement du Chablais qui, sournoisement, maquille son autoroute payante en une simple voie rapide.

Oui à une véritable 2 x 2 voies, cohérente, rapide et gratuite reliant deux voies rapides existantes !

Non à un bout d’autoroute isolé du réseau autoroutier et à péage, maquillé en voie rapide !

Quoi qu’il en soit, et cela rassurera les promoteurs de ce bout d’autoroute payante, on sait que les enquêtes publiques en France ne sont là que pour faire reluire une pseudo-démocratie et n’ont rien à voir avec un véritable référendum populaire, comme celui qui a permis aux Genevois d’accepter l’autoroute de contournement le 15 juin 1980, ou celui qui leur a permis d’imposer la tranchée couverte de Vésenaz par la votation du 29 novembre 2009.

Et si la Savoie s’émancipait du système français et offrait une vraie possibilité à ses habitants de s’exprimer grâce à un statut spécial comme le propose 100% Savoie ?

 

Alain Pittard

1 Comment

  1. Si seulement la Savoie n’étaient pas annexée par l’un des pays les moins démocratique d’Europe! Les Savoyards pourraient alors exprimer leur volonté et leurs besoins par des votations et non pas par des enquêtes publiques pipos. Ils ne se verraient pas imposer ce bout d’autoroute payante, donc peu utilisée, écologiquement désastreuse mais au grand profit du futur concessionnaire, très probablement l’ATMB avec, en plus, garantie de déficit sur le dos des Savoyards, en lieu est place dune vraie 2 x 2 voies efficace car gratuite, tout aussi rapide et moins gourmande en espace donc plus écologique. La Savoie a de quoi se la payer cette 2 X 2 voies, son coût représente moins de 20 mois de rétrocessions fiscales genevoises à la Savoie. Rétrocession qui a été créée justement pour ce type de besoin!

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*