Article du Dauphiné : “Mouxy : les Savoisiens veulent recruter”

Il y a un peu de vent, ce dimanche matin, à Mouxy, et il fait flotter les deux drapeaux de Savoie, attachés aux mâts improvisés à l’entrée de la salle des fêtes. « Attention, vous êtes en pays étranger ici », plaisante, à l’intérieur, le président d’une association du village. Il s’adresse à 80 personnes, dont certaines déclinent la croix blanche, sur fond rouge, en des pin’s, des écharpes, des foulards. Ils sont Savoisiens.

Leur association, 100 % Savoie, a expliqué hier qu’après avoir livré cette année une première bataille sur le terrain politique, elle en engagerait une nouvelle, en 2018, dans le domaine de la communication.

Émanation d’un groupe de réflexion sur l’avenir de la Savoie, formé il y a cinq ans, 100 % Savoie est maintenant un parti politique. “Régionaliste” disent les étiquettes de la préfecture. « On souhaite obtenir l’émancipation » corrige le secrétaire exécutif du mouvement, Thierry Tissot-Dupont. « On réfute totalement le système politique centralisateur jacobin français . » Jusqu’où ? L’autonomie ? La souveraineté ? « Le peuple de Savoie décidera. »

Le peuple de Savoie, pour la première fois les 10 et 17 juin, avait l’occasion de glisser un bulletin “100 % Savoie” dans une urne. L’association a présenté des candidats aux élections législatives en Savoie et Haute-Savoie.

Sauf la performance, notable, du maire de Maxilly-sur-Léman (74), Daniel Magnin et ses 7,84 % dans la cinquième circonscription de Haute-Savoie (devant le PS), les résultats des autres candidats savoisiens ont globalement déçu les instances dirigeantes. « Aussi car nous exprimer sur la scène politique est revenu à nous confronter à une volonté de nuire de l’État que nul ne peut imaginer » accuse M. Tissot-Dupont. Il analyse : « Les habitants nous reçoivent plutôt bien. Il y a même un partage d’une partie de nos convictions, parfois, mais cela ne va jamais jusqu’à l’adhésion. »

Une “grande fête populaire de la Savoie”

Alors en 2018, année vierge de toute consultation électorale, 100 % Savoie n’a qu’une priorité : « Renforcer notre présence politique par un accroissement significatif du nombre d’adhérents ». Déjà, l’association est signataire de la “charte d’Annecy”, en juin dernier, synonyme d’entente entre cinq des huit mouvements savoisiens.

Surtout, elle compte adosser un « projet culturel » à ses ambitions politiques. Il devrait passer par la première “grande fête populaire de la Savoie”, durant l’été, probablement à Doussard (74). « Avec des livres sur notre histoire, la présentation de notre agriculture, de nos jeux, de notre économie… Que les visiteurs se disent “C’est mon pays qui aujourd’hui montre ses capacités” » espère M. Tissot-Dupont.

La fibre indépendantiste, depuis l’effondrement de la Ligue savoisienne dans les années 2000, ne vibre plus que par à-coups. Qu’importe, 100 % Savoie regarde devant. « Le Piémont, l’Écosse, la Catalogne, la Vénétie, la Lombardie… Tant d’autres mouvements européens pensent que le système jacobin n’est plus adapté au monde moderne. On ne peut pas être tous dans l’erreur ? » observe le secrétaire exécutif.

lien : http://www.ledauphine.com/savoie/2017/11/20/les-savoisiens-veulent-recruter

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*